Accueil

webtv

Lecture

De l'impression 3d en céramique

Lecture

Mesurer la déformation du sel, pour l'aménagement de réservoirs en cavités salines

Lecture

Electromagnetic forming process for metallic pieces

Lecture

Amélioration de la performance des éoliennes

Lecture

Vers un stockage géologique du C02 avec impuretés

+ Toutes les vidéos

 

Actualités

Retrouvez tous les événements passés ou à venir

Formation

Recherche

31/05/2013

Questions à Jérôme Bodillard

Doctorant au CEMEF MINES ParisTech, à Sophia Antipolis.

Jérôme Bodillard présente les tenants et les aboutissants de son sujet de thèse en relation avec l'entreprise de chaussures de sport Salomon.

Questions à Jérôme Bodillard Pour sa thèse, Jérôme utilise les moyens du Cemef MINES ParisTech et ceux de l'entreprise Salomon.

Pourquoi et comment s'est imposé le sujet de votre thèse ?

L'entreprise Salomon du groupe AMER SPORTS est un des leaders mondiaux pour les équipements de sports et loisirs de montagne. Le groupe "chaussure" conçoit principalement des produits pour la randonnée et le trail (course à pied sur chemin). Leader incontesté sur le trail, Salomon a plus de difficultés à s'imposer dans le monde de la marche. Le concurrent Vibram - fabricant de semelles - jouit d'une meilleure notoriété grâce à l'adhérence de leurs caoutchoucs qui sont plus réputés. Salomon a donc décidé d'entreprendre une collaboration avec le Cemef pour aborder sous un nouvel angle d'attaque la problématique du frottement et de l'adhérence des caoutchoucs des semelles de chaussures.

Expliquez-nous la collaboration CEMEF-Salomon ? 

Aude Derrier, ancienne élève du Mastère MapMod est actuellement en charge du pôle matériaux R&D et innovation pour l'ensemble du groupe chaussures. Sa connaissance du centre de recherche l'a convaincue de la capacité du Cemef à résoudre une problématique industrielle grâce à l'approche scientifique. La collaboration s'est donc mise en place avec mes directeurs de thèse  L'enjeu est decorréler le comportement viscoélastique du caoutchouc avec son comportement tribologique.

Comment se concrétise l'interaction entre les 3 parties : vous, l'entreprise et l'École ?

J'effectue une thèse Cifre (Convention industrielle de rormation par la recherche). L'entreprise Salomon finance le projet. L'ANRT subventionne en partie l'entreprise Salomon. J'ai à ma disposition les moyens du Cemef et ceux internes à l'entreprise (laboratoire de biomécanique, laboratoire d'essais).

Après la thèse, quels sont vos projets ? 

Je n'ai aucun projet restrictif pour le moment. Idéalement, j'aimerais intégrer une équipe de recherche et développement dans un groupe industriel. J'aimerais continuer de travailler sur des problématiques concernant le domaine des matériaux. Aussi, cela me plairait de continuer de travailler dans le groupe AMERSPORTS.

Propos recueillis par Corinne Matarasso

Pour en savoir plus sur le CEMEF MINES ParisTech

Un doctorant en matriaux chez Salomon - MINES ParisTech

Agenda Centre des Matériaux MINES ParisTech - MINES ParisTech
Partager
Plan du site
Mentions légales efil.fr © 2014 MINES ParisTech