Accueil

webtv

Lecture

De l'impression 3d en céramique

Lecture

Mesurer la déformation du sel, pour l'aménagement de réservoirs en cavités salines

Lecture

Electromagnetic forming process for metallic pieces

Lecture

Amélioration de la performance des éoliennes

Lecture

Vers un stockage géologique du C02 avec impuretés

+ Toutes les vidéos

 

Actualités

Retrouvez tous les événements passés ou à venir

Entreprise

Recherche

03/07/2013

DiamLite primée au concours national d'aide à la création d'entreprises de technologies innovantes

Une reconnaissance pour les nanodiamants fluorescents co-inventés à MINES ParisTech

DiamLite, dont les porteurs de projet sont Alain Thorel, directeur de recherche au Centre des Matériaux MINES ParisTech et Patrick Curmi, directeur de laboratoire à l'Inserm, a été primée ce mardi 2 juillet dans la catégorie Création/ Développement de ce concours national organisé par le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.

DiamLite primée au concours national d'aide à la création d'entreprises de technologies innovantes Geneviève Fioraso, Ministre de la Recherche, accueille les lauréats A. Thorel et P. Curmi (crédit Genopole)

DiamLite s’appuie sur huit années de recherches menées conjointement par MINES ParisTech, l’Inserm et l’Université d'Evry-Val-d'Essonne. 

DiamLite produit à grande échelle des nanodiamants fluorescents, spécifiquement adaptés pour la bioimagerie, le marquage d'objets et le photovoltaïque. «Les nanodiamants fluorescents sont des objets extraordinaires dont on n'a pas mesuré encore tout le potentiel», souligne Alain Thorel.

Les nanodiamants fabriqués possèdent, en effet, des propriétés exceptionnelles :

- fluorescence intense, quantifiable et inaltérable dans le temps,
- extrêmement résistants, inertes et non toxiques,
- taille maîtrisée jusqu’à 4 nm,
- fonctionnalisables pour démultiplier les applications.

«Dans le domaine des applications en biologie, du marquage des protéines, Patrick Curmi a obtenu déjà de très bons résultats ouvrant de nouvelles perspectives en biologie quantitative pour la recherche biomédicale et le diagnostic clinique. Dans mon domaine, celui de la physique des matériaux, le signal de fluorescence des nanodiamants permet un marquage utile, par exemple, à la police scientifique, à la lutte contre la contrefaçon, au marquage d'objets divers tels que des billets de banque, des papiers d'identité... D’autres applications permettront l’amélioration du rendement des panneaux photovoltaïques par photoconversion et augmentation de la résistance à l’abrasion », précise Alain Thorel. 

La création de l’entreprise DiamLite est accompagnée par le biocluster Genopole et soutenue par Inserm Transfert et Armines, la structure de contractualisation de la recherche des Écoles des mines. DiamLite recherche des partenaires industriels et financiers pour poursuivre son développement. « Le prix est un gage de sérieux pour DiamLite et un label de reconnaissance très important à l'égard de nos futurs partenaires. L'apport financier conséquent va également nous permettre d'engager une démarche de levées de fonds efficace" précisent les deux porteurs de projets!

Article extrait du communiqué de presse Genopole.

Des diamants pour la vie - MINES ParisTech

Agenda Centre des Matériaux MINES ParisTech - MINES ParisTech
Partager
Plan du site
Mentions légales efil.fr © 2014 MINES ParisTech